Lin

 

Comme le chanvre, comme la laine de mouton, le lin utilisé dans la fabrication de matériaux d'isolation, est un sous produit de l'agriculture, sa valorisation est donc bénéfique pour les agriculteurs, pour l'environnement, et bien entendu pour toutes les personnes soucieuses de leur santé.
Le lin constitue une matière première renouvelable. Il est disponible en plusieurs largeurs, plusieurs épaisseurs sous forme de rouleaux et de plaque semi-rigides. Cet isolant se pose, sans soucis d’irritation, pas besoin de gants ni de masque. Le lin a une odeur neutre, et est
Parfaitement recyclable.
Le lin a la capacité d’absorber l'humidité, de la restituer et donc de remplir une fonction de régulateur d'humidité.
Le lin a un excellent coefficient de conductivité thermique ( lambda = 0.037 à 0.038), un bon pouvoir hygroscopique : la laine de lin peut absorber 10 fois plus d'eau que la laine de verre sans se détériorer. Utilisé depuis plusieurs dizaines d'années comme matériau d'isolation dans les pays du nord de l'Europe, on ne lui connaît aucune limitation, aucun défaut quand à ses propriétés d'isolation, son impact sur l'environnement ou sur la santé des habitants.