La Conception architecturale

Source www.effinergie.org
Source www.effinergie.org

Elle tient compte, dans la problématique de l'aménagement harmonieux du territoire et la préservation du milieu naturel, du relief, de l'ensoleillement,  des vents dominants, de la géologie et l'hydrologie du sol, de l'environnement (végétation, ombres, vue, écoulement des nappes...) et des informations urbaines (bruits, sources d'énergies disponibles, transports...). Cette étape de conception a un impact primordial sur le résultat final car les choix conditionnent pour une très grande+ part la capacité du bâtiment à limiter les surfaces déperditives, intégrer les apports solaires, préserver le confort d’été, favoriser l’usage de l’éclairage naturel, intégrer des équipements d’énergie renouvelables… Il est donc important que des échanges aient lieu entre le maître de l’ouvrage, le dessinateur et le bureau d’études thermiques. Ceci permettra d’associer efficacement qualité architecturale, logique économique et respect du programme de l’opération.

Un bâtiment compact

Source : CIMBéton
Source : CIMBéton

C'est un bâtiment qui a un rapport faible en la surface des parois extérieures et la surfaces habitable. Un bâtiment « découpé » nécessitera un effort particulier pour bien isoler l’ensemble des décrochements et découpes, car ils représenteront une part non négligeable dans les déperditions et les points faibles pour l’étanchéité à l’air. Le traitement de certains ponts thermiques pourra s’avérer difficile ou impossible.

La taille des fenêtres

 

Autrefois était limitée pour éviter les déperditions excessives en hiver. Aujourd’hui, avec des fenêtres performantes équipées de volets roulants efficaces, cet aspect d’atténue considérablement. Des fenêtres orientées vers le sud permettent même de gagner plus d’énergie solaire, durant la saison de chauffe, qu’elles ne perdent de chaleur. Cette disposition judicieuse des bais vitrées permettra, en outre de limiter l’éclairage artificiel. En revanche, des précautions doivent être prises en matière de confort d’été. Il ne faut pas dépasser un taux de vitrage de 20 ) 25% de la surface habitable. Il est préférable de choisir des lucarnes (au lieu de châssis de toit) pour éviter les risques de surchauffe en été, même au nord.